Actualités

  • 03/04/2014

    Après-Match par Camille LEVAST

    Camille LEVAST nous fait revivre la victoire CSBJ/LOU

    Nous avons rencontré Camille pour une interview d'après-match suite au derby gagné 34-33 contre le LOU.

    Après-Match par Camille LEVAST

    CSBJ: Camille, dites-nous tout sur le match contre le LOU
    Camille LEVAST: Tout ?
     

    CSBJ: La 3e mi-temps, a t-elle été digne de ce nom ?
    Camille: Bon, je vais pas trop balancer non plus… (rire) Après ce match énorme, la 3e mi-temps, elle l’était aussi !
     

    Une surprise de dernière minute, comme la pénalité réussie à la 79e minute ?
    Je peux vous dire que la R5 des joueurs a fini en cellule de dégrisement ! Plus exactement ses conducteurs, à 7 heures du matin
     

    Vous avez fait la fête toute la nuit
    Oui, avec plusieurs temps dans la soirée, on a d’abord fraternisé avec nos supporters, les fidèles et les proches…
     

    Le CSBJ a la réputation d’être accessible
    C’est vrai qu’on est ouverts, on ne cherche pas forcément à rester toujours entre nous même si on a aussi besoin de moments d’intimité.  Comme il y a 2 ans, où c’était un stage « mal de crâne » mais on a vraiment créé des liens très forts, la cohésion de l’équipe est en partie née là. Les résultats ont suivi.

    Vous avez des traditions pour la 3e mi-temps ?
    ça dépend aussi des matches, des fois on reste assez calmes et on se quitte tôt, d’autres fois comme samedi, on se lâche. On a des vrais artistes dans la bande. La tradition qu’on a maintenant, c’est le génépi. Il accompagne bien nos 3e mi-temps, c’est un peu la santé par les plantes… !

    C’est clair ! Revenons au match. Il avait un parfum particulier pour toi non ?
    Ce n’était pas mon dernier match, ma carrière de joueur s’arrêtera après Narbonne, mais j’ai quand même cessé de m’entraîner après le LOU. Physiquement, c’était mon dernier match.

     

    C’est top de finir sur une si belle affiche !
    Il y a des jeunes qui m’ont dit qu’ils n’auraient jamais pensé vivre ça, ils ont vu que c’était possible. C’était une sorte d’accomplissement. On a montré qu’on était bien à la maison, ce match restera marquant, je pense.

    Est-ce difficile de raccrocher les crampons ?
    A 37 ans, ça tire un peu physiquement donc il est temps. J’ai vécu beaucoup de grands moments et ces deux dernières années, c’était fort, je suis assez fier de ce qu’on a fait. Je tourne une page en tant que joueur mais pas celle du CSBJ donc j’avance, ça me plait.

     

    Le Club remercie les joueurs (petits et grands), les bénévoles, les partenaires, les supporters, et tout ceux qui ont permis cette belle fête pour CSBJ/LOU!

    Après-Match par Camille LEVAST

Au fil des actualités du club...

Pro D2
Votre publicité ici
Proxadis, création de sites internet
Sita Mos

Partenaires Officiels