Actualités

  • 29/04/2020

    CAP SUR LA FÉDÉRALE 1 POUR NOS GRENADES !

    La FFR a récemment officialisé la montée en Fédérale 1 de nos féminines. Une promotion qui vient valider la belle dynamique dans laquelle les joueuses et le staff ont été durant cette saison. C'est donc un nouveau défi de taille que nous aurons la chance de pouvoir suivre de très près ! Découvrez l'entretien avec l'entraineur, Romulad BELLET !

    CAP SUR LA FÉDÉRALE 1 POUR NOS GRENADES !

    En quelques mots, quel bilan faites-vous de la première saison des grenades ?

    Le bilan est très positif pour une première saison. Nous avons eu des résultats inespérés dû fait de notre création. Le groupe a très bien travaillé et surtout, le club nous a mis à disposition des moyens que d’autres équipes n’ont pas :  3 créneaux horaires, le terrain et la salle de musculation des pro. Nous avons également un staff salarié dont c’est le métier, ce qui change la donne. Notre bilan est donc positif sur tous ces aspects-là. Même si cette saison a été écourté suite au confinement, je tiens à remercier toutes les personnes qui ont contribué de très près au développement de l’équipe, tout d’abord nos dirigeants mais également le staff,  Nina DUBREUIL (kiné), Maelann PERRET-TOURLONIAS, Adrien NICOLAS, Nathan ARNAUD, et Nathan PERRIER (co-entraineurs).


    Quelles ont été les réactions du groupe à la suite de l’arrêt définitif du championnat et quels ont été vos mots auprès des joueuses à la suite de cette annonce ?

    Il y avait un mélange déception et de frustration car nous étions sur une bonne dynamique avec 3 victoires d’affilées. On était premier ex-aequo sur les phases de play-off sans savoir jusqu’où on aurait pu aller. Nous étions dans une phase de spécialisation avec des entrainements techniques portant sur la circulation. J’ai dit aux filles que c’est le destin qui en a voulu ainsi et que, malgré l’arrêt des championnats, nous avions les capacités à aller chercher une qualif en Fédérale 1.

    La FFR à récemment officialisée votre montée en Fédérale 1, quels ont été les critères déterminants pour accéder au niveau supérieur ?

    Ce qui nous a permis d’accéder en fédérale 1, c’est en premier lieu le désistement de deux équipes féminines qui évoluaient dans ce même championnat. Nous avons donc proposé notre candidature pour accéder en Fédérale 1. Après étude de notre dossier, la FFR a estimé que nos résultats sportifs et les moyens structurels et humain apportés par le club constituaient un dossier suffisant pour accéder à la Fédérale 1.

    Il y a quelques mois, l’équipe renaissait de ses cendres mais à partir de la saison prochaine vous évoluerez en Fédérale 1. Est ce qu’on pouvait s’attendre à un tel dénouement au vu des résultats sportifs de l’équipe ?

    On pouvait s’y attendre dans la mesure où nous étions dans une bonne dynamique. On sait qu’une équipe dans une bonne dynamique peut aller très loin. Les mesures annoncées suite au COVID19 nous ont coupé les ailes mais c’était une nécessité pour la santé publique et évidemment que cet aspect-là est prioritaire au sport.

    En tant qu’entraineur, on imagine que cette annonce est une réelle satisfaction. Comment avez-vous réagis à la suite de cette officialisation ?

    En tant qu’entraineur, c’est une réelle satisfaction. C’est une fierté car les montées sont rares pour les entraineurs. On en vit 2 ou 3 dans une carrière. Le groupe aura finalement été récompensé pour ses efforts. Même si c’est l’opposée d’une montée qu’on a l’habitude de voir, cela n’entame en rien la légitimité de notre promotion en niveau supérieur. C’est encore une fois, une immense fierté, le sentiment du devoir accompli. Dès que la situation nous permettra de rassembler l’équipe, nous profiterons de le fêter ensemble.

    Comment est-ce que vous envisagez la reprise sachant que nous sommes encore en période de confinement ?

    On envisage la reprise avec des entrainements ludiques et tournés sur la bonne humeur avec au moins un moment de convivialité pour tous se resserrer et profiter de nos retrouvailles. Au cœur de tout ça, c’est l’humain et pas le rugby qui compte. La reprise sera humaine mais autour du rugby.

    Le niveau d’exigence sera plus élevé l’an prochain pour les grenades, quels seront les atouts de votre équipe face à ses adversaires, qui seront pour la plupart plus expérimentés ?

    Le niveau d’exigence sera certainement plus élevé en Fed1. Nous avons cependant des joueuses d’expérience notamment devant. Nous avons aussi une équipe joueuse qui veut met beaucoup de rythme pendant 80 minutes. On a déjà identifié des axes de travail lié au premières lignes « protocole » et on devra progresser au niveau stratégique. Nos adversaires auront un net avantage sur tout ce qui est gestion de match et ce sur quoi nous devrons progresser.


    Comment est-ce que les grenades continuent malgré tout à se maintenir en forme, en vue d’une reprise prochaine, on l’espère ?

    Plusieurs choses ont été mises en place par les joueuses ou le staff. Nina DUBREUIL (kinésithérapeute) a envoyé un programme de renforcement à chaque fille et certaines d’entre elles se retrouvent en visioconférence pour faire des séances cardio. Le staff prévoit également une période de prépa-physique intégrée avec l’aide de notre kiné. 


    Votre équipe est toujours à la recherche de nouvelles joueuses qui viendraient enrichir le groupe, quels seraient vos mots pour inciter des joueuses à vous rejoindre ?

    Venez nous rejoindre pour participe à l’aventure des Grenades ! On recherche des filles débutantes ou confirmées qui souhaitent enrichir le groupe d’un point de vue sportif mais aussi et surtout humain. Notre projet est basé sur les valeurs humaines et c’est ce qui en fait sa force. L’accession en fédérale 1 ne sera en rien un frein à la possibilité d’intégrer le groupe. Même si on est débutante, chacun à sa place. Nous sommes fidèles à notre réputation de club formateur alors n’hésites pas et rejoins-nous !

    Pour finir, quels mots définiraient le mieux cette équipe et ces joueuses ?

    J’aime beaucoup utiliser le terme de « rouleau compresseur » lorsqu’on me parle de l’équipe (rire) car elles ne lâchent rien pendant 80 minutes. Mais pour être plus sérieux, les termes qui, selon moi,  sont indiscutables pour qualifier cette équipe sont :  caractère, combat, passion et détermination. 
     

    Pour suivre l'aventure des grenades sur leur page facebook, cliquez ici 


    #CielEtGrenade 

Au fil des actualités du club...

Partenaires majeurs